Coordée de la réussite avec le Fresnoy: découvrez la magnifique exposition des élèves du collège Marie Curie, ponctuant ainsi une année riche en découvertes et créations artistiques.

Accueil / Actualités Cordées de la réussite/ Coordée de la réussite avec le Fresnoy: découvrez la magnifique exposition des élèves du collège Marie Curie, ponctuant ainsi une année riche en découvertes et créations artistiques.

Le jeudi 10 juin, Pauline Delwaule est venue nous présenter son parcours et sa démarche artistique. Elle était élève au Fresnoy, il y a 8 ans environ. Depuis, elle développe un questionnement sur les rapports entre l’art et la science (cartographie, géographie…). Pour son œuvre « Bleu mont Blanc », il réitère une des expériences menées par Horace Bénédict de Saussure. Ce scientifique du XVIIIe voulait mesurer la couleur du ciel. Pauline s’est donc rendue sur le sommet du mont Blanc pour effectuer les mêmes relevés afin de connaître et d’exposer la couleur du ciel au XXIe.

Elle ne semble pas privilégier une pratique en particulier. Elle réalise des installations, des films, des animations…

Sa démarche artistique la mène à élargir sans cesse ses domaines de compétences (alpinisme, cartographie, science et histoire de la science…). Ses projets lui permettent parfois de partir en expédition à l’autre bout du monde.

L’atelier de pratique n’a pour l’instant pas été réalisé en raison d’un problème informatique. Pauline reviendra le 17 juin pour initier le groupe au montage vidéo.

Mardi 15 juin, une séance de deux heures a été consacrée au montage de l’exposition de la cordée. Les élèves ont réalisé en autonomie l’accrochage des travaux produits lors des ateliers-rencontres avec les étudiants du Fresnoy. Après un long moment d’échange pour concevoir l’organisation de l’accrochage, les élèves se sont répartis les rôles pour achever le montage dans les temps. Une fois le travail terminé, Théo nous a présenté le discours qu’il venait de rédiger à partir des propositions de ses camarades. Ce discours sera lu lors de l’inauguration de l’exposition.

Le jeudi 17 juin, nous sommes partis découvrir le montage de l’exposition Panorama 23 des étudiants du Fresnoy. Nous avons été accueillis dans le Hall par Anaïs Caquant qui nous a rappelé quelques règles élémentaires à respecter pour notre sécurité.

À l’entrée de la salle d’exposition, le régisseur nous attendait. Après avoir expliqué ses fonctions, il nous a décrit le déroulement du chantier de cette année qui va durer 9 semaines au total. L’exposition ouvrira ses portes au public fin septembre, les œuvres des élèves sont déjà en grande partie installées, il manque désormais celles des artistes invités.

Nous sommes allés ensuite à la rencontre de Céleste Rogosin. Nous avions déjà réalisé un atelier-rencontre en sa compagnie au mois de mars. Elle nous avait alors présenté le projet de son œuvre. Cette fois, nous avons eu la chance de voir le travail presque achevé. Il reste encore quelques réglages, quelques détails techniques à résoudre. Les nuits jusqu’à la présentation de son installation devant le jury de l’école risquent d’être courtes. Céleste passe son entretien lundi prochain. Elle tout de même prit le temps de nous expliquer les enjeux et le fonctionnement de son œuvre. Il s’agit d’une installation interactive qui aborde le thème de l’enfermement. Un grand bloc sculpté dans du bois d’acacia esquisse la présence d’un être humain qui portera un casque de verre en forme de tête de taureau. Le personnage évoque le Minotaure. Il sera capable de réagir aux mouvements du spectateur. Ce dernier pourra ainsi déclencher la diffusion d’une composition sonore évolutive. Il entendra aussi les enregistrements des discussions entre l’artiste et un détenu américain. À l’entrée de l’installation, un écran retransmet à l’aide d’une caméra infrarouge ce qui se déroule à l’intérieur. Elle permet de surveiller les faits et gestes des spectateurs plongés dans la pénombre du Fresnoy. L’œuvre explore les moyens technologiques utilisés aujourd’hui pour maintenir les hommes en captivité.

Nous avons laissé Céleste à son travail pour découvrir les autres œuvres des élèves. Cette visite nous a permis de comprendre que le processus de création d’une œuvre est véritablement une grande aventure faite de rencontres, d’imprévus, de renoncements et de succès.

Pour terminer, nous avons visité les ateliers dédiés à la création des installations. Les lieux sont chargés de matériaux et de machines. Les techniciens s’affairent à la fabrication des éléments indispensables à la réalisation des œuvres qui seront présentées prochainement. Julie Machin, la responsable de la régie s’est aimablement présentée et a pris le temps de nous expliquer sa formation et ses missions au sein du Fresnoy.

Ce jeudi 17 juin, le problème informatique demeure insoluble. Après quelques tentatives infructueuses. Nous avons malheureusement dû renoncer. Afin de finaliser le travail réalisé avec Sylvain Briend, Pauline a monté les plans que nous avions filmés au mois de mars avec l’aide des élèves de troisième. Les séquences s’intitulent « le cartable » et « le retour du cartable ». Elles seront diffusées en boucle sur le grand écran de la salle culturelle.

Le vendredi 18 juin, nous avons ouvert l’exposition le matin. Nous remercions chaleureusement l’ensemble de la communauté éducative du collège et du Fresnoy, les élèves et les parents et les enseignants qui sont venus au vernissage. Cette exposition a permis de partager cette expérience inédite dans une très bonne ambiance. Nous espérons poursuivre l’année prochaine en troisième.